Il est apparu hier, sur Change.org, une pétition signée "Gamers United" et adressé à Ubisoft pour l'annulation du titre nouvellement annoncé: Farcry 5. Personnellement, je n'avais aucun doute sur la véracité de la lettre (qui est raciste et vulgairement "nationaliste", mais rien que malheureusement nous ne sommes pas habitués / obligés d'entendre de plus en plus souvent) jusqu'à ce que je la voie accusée par certains de troll (ce que Casapound nous traine depuis des années?).
En effectuant une brève recherche, "Gamers United" ne correspond en fait à aucun acronyme ou mouvement existant, ce qui renforcerait l'hypothèse du troll.
En cas de doute, nous devons simplement traduire les parties les plus saillantes de cette pétition hilarante (ou triste?).

Farcry 5

Nous commençons par une introduction contenant toute l'indignation et l'opposition au pauvre Farcry 5:
"Quand c'est trop, c'est aussi Ubisoft. Nous avons toléré vos jeux au nom du gameplay et de l'innovation. Mais maintenant assez! Farcry 5 est une insulte aux Américains, à la plupart de vos clients, et il est temps que vous le remarquiez. Changez-le ou annulez-le. 
[...] En ces temps, vous devez comprendre qu'il peut y avoir de violentes répercussions si vous avez l'intention de continuer vos critiques inutiles. Voici quelques astuces pour améliorer le jeu ". 

Et ici, messieurs, les vrais êtres viennent.

"Changer les méchants: ce n'est pas si difficile. Changez-les en quelque chose de plus réaliste. L'Islam se développe en Amérique, tout comme la violence dans les villes. Avez-vous peur de le faire? Citant Voltaire: "Pour comprendre qui vous commande, découvrez qui vous n'avez pas le droit de critiquer"

Alternez les méchants. Même si vous insistez pour que seuls les chrétiens américains soient méchants, vous pouvez alterner un peu les races pour ne pas cibler uniquement les Blancs. Mettez quelques Noirs ou Mexicains au milieu. 

Changer l'intrigue et montrer que les deux côtés ont tort à leur manière. 

Changer le réglage / réglage, mais seulement pour certains marchés. Nous comprenons que l'anti-américanisme peut être bon en France, par exemple. Mais ici en Amérique l'anti-américanisme est sorti. 

Nous, Américains, avons si peu de jeux avec lesquels jouer, et nous en avons assez de les perdre à cause de conneries multiculturelles. »

Que pouvons-nous dire, nous ne pouvons que remercier les auteurs de cette lettre pour nous rappeler, grâce aux paroles de Voltaire, que pour commander Ubisoft et le monde entier, il y a des musulmans et des gangs de villes. 

 

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.