Le site belge VTM annonce que la Commission des jeux a enquêté sur eux butin dans les jeux vidéo, surtout en mettant de la loupe deviner qui en est qui?

évidemment EA avec Star Wars: Battlefront II (dire que ce n'est pas une bonne chose en ce moment est un euphémisme), mais cette fois ils ne sont pas seuls comme le système utilisé dans Overwatch de Blizzard a été jeté dans la balle.

Peter Naessens, le directeur général du comité, a pratiquement dit ce que beaucoup d'entre nous ont toujours soutenu (j'ai déjà écrit d'autres articles à ce sujet, puisque je m'oppose fortement à ce système que j'ai toujours détesté et réputé dangereux depuis les premiers jeux de gacha) que la pratique consistant à acheter par le biais du microcrédit en argent réel quelque chose dont on ne sait pas ce qu'elle peut être jusqu'à ce qu'on l'ouvre réellement peut être considérée comme un jeu.

L'aggravante serait de jouer comme mentionné Star Wars e Overwatch ils sont également facilement accessibles à un public plus jeune (en fait, les deux jeux ont un PEGI 12 +) qui ne sont pas considérés capables de comprendre le risque de ce système (comme si les plus vieux étaient ... mais c'est une autre histoire).

Certes, un enfant est plus attiré par son inexpérience à dépenser autant d'argent que possible pour devenir «plus fort» plus rapidement.

Si le comité décide que les boîtes de butin sont effectivement partagées avec le jeu, il y aurait deux grandes chances.

Le premier à utiliser ce système (au moins en Belgique, mais pour de nombreux autres pays de la Communauté européenne) aurait besoin d'un permis spécial, le second que le jeu PEGI devrait automatiquement passer de 12 + à 18 +, comme le jeu le jeu est interdit aux enfants (en effet, il y a seulement quelques mois, il est de notoriété qu'en Belgique, on pense augmenter l'âge pour accéder à jeu de 18 à 21 années), bien qu'il n'y ait aucune confirmation sur ce point depuis l'ESRB a ditIl y a quelques jours, pour eux, le système de butin n'est pas une forme de jeu.

Évidemment, tout cela est composé d'une méga amende de centaines de milliers d'euros, en plus du retrait du marché de tous les jeux qui seront déclarés coupables, sans tenir compte du fait que cela créerait un précédent important qui affecterait le développement de nombreux futurs jeux.

Il convient de souligner que l'ensemble du système n'est pas chargé butin, mais seulement celui lié aux micro-transactions en argent réel pour l'achat de celles-ci.

En fait, il ne serait pas strictement interdit de tirer profit de la devise achetable dans le jeu pour acheter butin qui profite de ce mécanisme de machine à sous.

À ce stade, vous devez voir si le système qui sera utilisé à l'avenir, si le cas est officiellement éclaté, sera ce que Phoenix Labs décidé d'adopter pour Intrépidec'est-à-dire des micro-transactions avec des articles en vente directe, afin de respecter le droit de l'utilisateur de savoir exactement ce qu'il achète avec son argent.

Et je le répète comme un mantra: vous êtes responsable!

commentaires

réponses