Novembre aux Etats-Unis. Le mois du Black Friday dans un territoire, vous savez, où le domaine Sony n'a jamais été aussi clair et incontestable. Domaine mis encore plus en difficulté par la sortie non seulement de Switch, mais le nouveau (et très puissant et cher) Xbox One X. PS4 contre tous, en un mot. Le "vieux" contre le nouveau. Et pourtant, en raison du rapport qualité / prix invitant, ou du charme des plaques d'immatriculation PS4 exclusives, ou de l'attrait éternel de Sony, en novembre «l'ancien» s'est vendu plus que le neuf. Le PS4 s'est en effet classé premier dans le classement des consoles les plus vendues aux Etats-Unis, suivi par Xbox One et Switch.

PS4

L'étude, réalisée par Mizuho Sicurities et rapportée sur ResetErail est fiable ou autrement plausible, bien que pour avoir des réponses plus précises, nous devrons attendre les chiffres du groupe NPD. Précisément parlant de chiffres, le Mizuho ne précise pas et se limite à mentionner les proportions. La relation entre PS4 et Switch est 2: 1, tandis que entre PS4 et Xbox One X, la différence ne dépasse pas 10%. Toutes les consoles ont évidemment vu leurs ventes augmenter, Sony et Microsoft rapportant à la maison + 40% par rapport à la même période l'an dernier.

Il est juste de s'attendre à des chiffres plus précis, mais les données sont claires: la 4 Play Station est incontestablement la reine de cette génération. Et, franchement, je pense que c'est comme ça. Sous un aspect de jeu vidéo unique, je préfère un gars à perdre le peu (et pas très efficace) Microsoft exclusif que le Sony (et en grande partie cohérent) exclusif. Je passe et ferme.