Malgré mon âge vénérable, il me reste des moments marquants dans ma mémoire les heures passées à jouer Hero Quête, à la fois dans sa version physique (avec de nombreuses extensions) et dans la version numérique des premières années 90 et c’est de ce titre historique que Dark Quest 2 il prend évidemment sa queue.

Hors du temps

Dark Quest 2 est un Dungeon Crawler avec éléments RPG.. Le jeu aurait un mode campagne avec une sorte d’intrigue (vaincre le méchant sorcier) qui sert en fait de simple excuse pour nous donner la possibilité de massacrer des orcs, des gobelins et tout ce que nous affrontons pendant notre voyage.

Penser Dark Quest 2 pour deux raisons: la première est que le jeu est actuellement disponible sur Steam depuis longtemps, mais pour fêter la version X-Box récemment publiée, nous voulions écrire cet avis. la seconde est que les atmosphères et les mécanismes actuels sont un peu démodés, mais pas désagréables pour cela.

Le jeu est extrêmement simple et direct: chaque donjon auquel nous sommes confrontés est composé d’un certain nombre de pièces, chacune pouvant contenir des pièges, des butins, des ennemis ou de petites énigmes à résoudre (généralement caractérisée par la recherche d’un passage secret ou d’un levier) activer). Une fois que vous avez traversé toutes les salles, vous arrivez à la sortie qui vous ramène à la ville, le centre de jeu central où nous pouvons utiliser divers PNJ pour répondre à nos besoins (dans tous les sens, comme vous le comprendrez bientôt).

Cela va de l'hôte classique, qui nous permet de recruter de nouveaux héros ou de laisser reposer ceux qui sont blessés, au forgeron, dont le travail est de construire de nouvelles armes, armures et accessoires pour le bon dédommagement (sans système d'artisanat), du sage du village qui offre de nouvelles aventures aux gentilles petites femmes qui dirigent un bordel, où, en échange d’une petite somme d’argent, l’un de nos personnages peut recevoir un coup de pouce pour améliorer ses compétences pour la prochaine mission.

Voulez-vous des Schweppes, vous et moi?

Chaque personnage a ses propres caractéristiques (comme le nain qui peut voir les pièges cachés), ainsi que différentes compétences à débloquer et à améliorer. Les compétences sont divisées en deux types: les actifs, qui ne peuvent être utilisés qu'une seule fois pour les donjons, et les passifs, qui nécessitent une condition particulière pour être activés.

Une fois que plusieurs personnages sont déverrouillés, il devient possible de choisir lesquels envoyer dans chaque mission spécifique, mais il est conseillé d'amener une partie toujours équilibrée avec au moins une mêlée, un soigneur et un à distance. Heureusement, certains personnages ont des rôles hybrides, tels que le cavalier qui peut guérir mais joue également le rôle de combattant de corps à corps. L'équipement trouvé ou fabriqué au cours du jeu peut être déplacé d'un personnage à un autre, à condition qu'il s'agisse d'un objet utilisable par cette classe particulière.

Précisément sur la gestion de l'équipement est de pointer du doigt, car il est démodé et pas très "pratique". En fait, pour passer d'un personnage à un autre (ou simplement pour porter un nouvel objet), vous devez être en ville et revenir chez le serrurier, ce qui nous permet d'accéder à la gestion des stocks.

Le degré de défi du jeu, compte tenu de la difficulté moyenne, est bien étudié, donnant ainsi au joueur une période difficile pour terminer un donjon en toute sécurité (surtout après les premières missions) mais sans jamais être frustrant. Ce qui est peut-être moins digeste, c’est le système de pointer-cliquer qui déplace, ce qui fait perdre beaucoup de temps, en particulier sur les cartes où un levier pour ouvrir une porte se trouve de l’autre côté du donjon, ce qui nous oblige à retracer toutes les salles maintenant vides. des ennemis et du butin. Un voyage rapide aurait été la bienvenue une fois les chambres nettoyées.

Plus ils sont gros, plus ils font de bruit lorsqu'ils tombent.

Sur le plan technique, nous indiquons la bande son, qui accompagne agréablement notre soirée parmi les salles de chaque donjon, et nous félicitons les développeurs qui ont également inclus un éditeur pour créer des cartes personnalisées, qui peuvent également être mises à disposition via l'atelier de la page Steam du jeu. Il y aurait aussi la possibilité de jouer en multijoueur, mais je ne pouvais pas en faire l'expérience car personne en possession du jeu n'était présent dans ma liste d'amis.

Par contre je ne peux pas en vouloir à ceux qui n’ont pas Dark Quest 2: n'étant certainement pas une production triple A, c'est un jeu qui peut très bien passer inaperçu aux yeux de la plupart des gens, mais qui ne présente pas une petite limite technique (telle que la gestion des éléments ou le manque de rapidité de déplacement), divertit le joueur avec une formule simple mais bien testée, sans atteindre les sommets d’excellence de titres comme Tuer la flèche o Donjon le plus sombre. Pour 8 euro, le jeu en vaut vraiment la chandelle.

commentaires

réponses