À l’ère des versions remasterisées des jeux vidéo et du matériel, SEGA n’a pas non plus manqué l’occasion de lancer sa "nouvelle" console de marque mini: le Mega Drive.

Nous étions des invités de SEGA, du pavillon Koch Media à la gamescom de Cologne, et nous avons eu l'occasion d'essayer la petite console de première main.

Le premier impact reçu était impressionnant: visuellement, l'attention portée aux détails est implacable, presque maniaque, essayant de reproduire exactement chaque caractéristique de la célèbre console de 1988 dans les plus petites subtilités. Sur le côté gauche de l'appareil, un commutateur permet de régler le volume, le bouton de réinitialisation et le bouton d'allumage.

Le matériel contient également le contenu suivant: un commutateur pour mettre une petite cartouche (de la première icône de jeu vidéo de SEGA, c’est-à-dire Alex Kid) qui est fondamentalement juste un gros service de fan pour les amateurs de console, un câble HDMI pour le connecter au téléviseur, une clé USB et deux répliques du contrôleur avec les trois boutons.

Le test que nous avons eu portait sur les minutes 20 et nous avons presque toutes testé Titres 42 disponibles dans la petite console japonaise. La liste présente une large sélection que vous pouvez trouver ci-dessous:

  • Sonic The Hedgehog
  • Voici le Dauphin
  • Castlevania: les lignées
  • Space Harrier 2
  • Force brillante
  • Machine à haricots moyenne du Dr. Robotnik
  • ToeJam et Earl
  • Comix Zone
  • Bête modifiée
  • Gunstar Heroes
  • Earthworm Jim
  • Sonic Hedgehog Le 2
  • Château de l'illusion avec Mickey Mouse
  • Le monde de l'illusion avec Mickey Mouse et Donald Duck
  • Contra: Corps dur
  • Thunder Force III
  • Super Fantasy Zone
  • Shinobi III: Le Retour du Maître Ninja
  • Les rues de Rage 2
  • Landstalker
  • Mega Man: Les guerres rusées
  • Street Fighter II: édition spéciale champion
  • Les fantômes et les fantômes
  • Alex Kidd dans le château enchanté
  • Au-delà de l'oasis
  • golden Axe
  • Phantasy Star IV: La fin du millénaire
  • Sonic Le Spinball Hérisson
  • Vectorman
  • Wonder Boy dans Monster World
  • Tetris
  • Darius
  • Road Rash II
  • Strider
  • Virtua Fighter 2
  • Alisia Dragoon
  • Kid Chameleon
  • Monster World IV
  • Champions éternels
  • Colonnes
  • Dynamite Headdy
  • Croisé léger

Parmi les langues disponibles dans le système de jeu, il y a aussi l'italien. Cependant, comme facilement prévisible, les jeux ne sont disponibles que dans la langue d'origine. Parlant toujours du menu, ce dernier nous permet de choisir librement quel titre choisir, dans une bibliothèque virtuelle très riche. Pour les plus «fétichistes», grâce à une combinaison de touches, il est même possible de retourner les paquets et de les observer de dos.

Les titres imités ne présentaient pas de problèmes techniques et, comme chaque mini-console nous l'enseigne, le joueur a la possibilité de sauvegarder le jeu quand il le souhaite, en profitant de l'un des trois emplacements disponibles pour la sauvegarde. Le seul défaut que nous avons trouvé tombe sur choix de comment revenir pour sélectionner un autre titre à jouer: pour ce faire, il est essentiel d'appuyer sur le bouton Commencez pour au moins secondes 5.

Nous vous rappelons que le Mini Drive Mini Sega devrait arriver en Italie en octobre.