Comme la plupart des gens le savent, "Oddworld: Stranger's Wrath" est un spin-off situé dans le monde d'Oddworld sorti sur Xbox en 2005. Le jeu a été remasterisé en HD (720p) et distribué sur de nombreux supports à partir de 2011, mais aucun de maman Nintendo. En 2013, une version pour Wii U a été annoncée et, bien qu'elle n'ait jamais été officiellement annulée, elle n'a jamais été adoptée. De cela 24 Janvier Stranger's Wrath HD débarque sur Switch, permettant à un tout nouveau public de vivre cette aventure un peu datée mais qui a encore quelque chose à offrir.

La cinématique d'ouverture nous fait immédiatement comprendre ce qui nous attend: un mystérieux chasseur de primes poursuit un bandit Snail, mais au lieu des armes classiques, il tient une arbalète chargée de nombreux animaux, très vivants et très en colère. En fait, nous découvrons que le «straniero»Le titre n'aime pas les armes à feu, et préfère utiliser la faune locale comme réserve de balles. Étrange que PETA n'ait rien à redire à ce sujet. Le didacticiel illustre les mécanismes principaux d'une manière approximative mais fonctionnelle: de grands écrans bleus gèlent le logiciel pour expliquer au joueur comment gérer la plate-forme à la troisième personne et le tir à la première personne. Après avoir capturé le chef de gang et vaincu le reste des hors-la-loi, nous retournons à la ville pour encaisser; cette boucle est la base des 15 heures environ du titre, e se prête décidément à être joué sur une console portable.

Oddworld: Stranger's Wrath HD

Comme déjà mentionné Oddworld: Stranger's Wrath HD offre à la fois la vue à la première personne et la troisième personne, la première nécessaire pour tirer avec l'arbalète, et la seconde plus confortable pour naviguer dans les environnements et combattre en combat rapproché. Les compétences de mêlée du protagoniste sont limitées, mais les combos sophistiqués ne manquent pas. La star du spectacle est l'arbalète, qui peut être chargée de deux animaux différents en même temps, et qui est la plaie des bandits: ils peuvent les attirer, les mordre, les étourdir, les faire vomir ou exploser, et plus encore. La variété est excellente et chaque type d'animal peut être amélioré à travers l'histoire. Une nouveauté intéressante est que nos munitions ne sont pas dans une caisse, ni larguées par des ennemis vaincus, mais doivent être capturées à l'aide d'un insecte avec des tirs inépuisables. Et ici, les manettes Nintendo Switch montrent un peu leurs limites: frapper des objets (souvent volants) si petits peut être frustrant et beaucoup devront tester beaucoup avant de trouver un seuil de sensibilité qui les satisfait, ou jouer en mode ancré et enregistrez-vous également une baisse de fps. Une fois ce problème résolu, le combat devient adrénaline et plein de possibilités. Vous ne pouvez pas gifler Terence Hillou les ennemis nous feront beaucoup de trous.

Oddworld: Stranger's Wrath HD

Le joueur doit apprendre quand tirer et quand frapper, quand essayer d'attraper un bandit assommé et quand le tuer, tout en profitant de l'environnement et des différentes possibilités à son avantage, et cela offre une courbe d'apprentissage discrète, surtout lors de certaines rencontres plus excité. Les commandes sont réactives au bon point dans les deux modes, le troisième appareil photo n'est pas toujours fiable. Une autre particularité du gameplay est l'absence d'objets curatifs: l'étranger peut secouer les balles, mais cela consommera de l'endurance, ainsi que tirer des têtes, tomber de grandes hauteurs et courir, donc il sera manipulé avec soin. Le gameplay derrière Oddworld: Stranger's Wrath est solide, même 15 ans après sa première incarnation, mais on ne peut pas en dire autant du level design: quelle que soit la conception des pièces, il est impossible de ne pas remarquer qu'elles proviennent d'il y a deux générations. Inutile la minicarte, qui n'indique qu'une vague position des ennemis en 2D, et la verticalité visible de nombreuses zones rend tout décidément déroutant à certains endroits.

Oddworld: Stranger's Wrath HD

Le travail derrière le remasterisé est toujours convaincant, tout (sauf les animations) est très ancien par rapport à la version 2005, les modèles 3D sont agréables et le style d'Oddworld est toujours indubitable. Le choix entre MSAA ou SSAA dans les options vous permet de privilégier les performances ou le détail graphique. Un autre aspect qui n'a pas été affecté par l'âge du jeu est sans aucun doute le cadre, qui à l'exception de quelques défauts reste intéressant. Le protagoniste ressemble à une incarnation extraterrestre de Clint Eastwood, a une voix caverneuse et se déplace d'une manière sauvage sinon maladroite, mais parvient également à se tailler un espace au lieu de devenir un grain. Les habitants des différentes villes sont tous gallinacés avec un accent du sud qui ragoût après douze secondes, mais Dieu merci, il n'est pas nécessaire d'interagir souvent avec eux. Le reste du monde est construit de manière organique et est extrêmement caractérisé, avec une atmosphère occidentale palpable, à tel point qu'il a probablement servi d'inspiration pour l'excellent film d'animation "Rank". Les boss et leurs modèles sont uniques (pas les doubleurs, malheureusement), et les arènes ont toujours quelque chose qui les différencie de ce qui a déjà été vu. L'histoire propose également quelques rebondissements décents à partir de 2005, ainsi qu'un message plutôt profond et pertinent.

Wrath HD d'Oddworld Stranger pour Nintendo Switch est recommandé pour tous les fans de la saga, qui n'ont certainement pas eu besoin d'encouragement pour l'acheter. Mais même ceux qui n'ont jamais abordé cet univers le trouveront le remasterisé compétent de l'un des jeux les plus originaux du début des années 2000, à un prix résolument abordable.