Détruire tous les humains! doit avoir quelque chose de magique si malgré quinze très longues années se sont écoulées depuis la sortie du titre le avventure de notre extraterrestre gentil (et cynique) Crypto continuent d'être extrêmement fascinants et intéressants. Le sentiment que j'avais un tampon en main au premier contact avec le titre était un déjà vu, comme si tout à coup j'étais revenu à travers les années où je jouais le titre original sur PlayStation 2. Une émotion qui ne me paraissait pas entièrement positive puisque, en fait, j'avais l'impression de revivre quelque chose de déjà vu.

I Furon Je suis à court de L'ADN et le seul moyen de s'approprier le matériel génétique à reproduire est d'aller sur Terre et d'en récolter, en exploitant les êtres humains «inutiles». Le redoutable scientifique Orthopox envoie le clone Crypto 136 sur la planète Terre mais, tragiquement, ne parvient pas à remplir la mission, étant pris en otage par les formes de vie présentes sur la planète, communément appelées «humaines». Orthopox, pour remédier à l'échec de la mission, envoie donc l'ironique (et très cynique) Crypto 137 sur Terre, un clone qui partage avec son prédécesseur le même objectif: conquérir la Terre, libérez le pauvre prisonnier et, surtout, récupérer autant d'ADN que possible pour permettre à la race Furon de survivre.

Un peu de chaos ne fait jamais de mal, vous réalisez immédiatement que Crypto est un génie maléfique.

Le jeu, comme l'original, se compose de quelques courtes missions de différents types à réaliser dans certaines régions des États-Unis des années 50 et obligent souvent le joueur à utiliser des approches différentes: au fur et à mesure que nous progressons, nous découvrons en fait comment utiliser certains équipements dans le jeu et comment ils peuvent être utiles pour surmonter les obstacles dans certaines situations difficiles. Crypto, probablement l'extraterrestre le plus fou jamais vu dans un jeu vidéo, possède de nombreuses compétences: lire les pensées des personnes qui l'entourent (et certaines d'entre elles peuvent vous laisser sans voix ou éclater de rire) pour détrôner le tournez vos rivaux ou dissuadez-les avec un pouvoir qui leur fait prendre le contrôle pendant quelques minutes. Vous pouvez également utiliser le vaisseau spatial, une véritable soucoupe volante capable de détruire tout objet ou monument que vous rencontrez, grâce au laser mortel dont il est équipé.

Mais vous vous demandez, collectez le L'ADN de quoi avons nous besoin? La réponse est très simple: renforcer les armes, les compétences du protagoniste et le vaisseau spatial. Au cas où vous n'êtes pas satisfait du résultat de la mission, ne vous inquiétez pas, le jeu vous donne la possibilité de l'essayer à nouveau et d'acquérir encore plus de matériel génétique pour vous renforcer.

Ne mettez pas Crypto en colère, le risque auquel vous pourriez être confronté est d'être victime d'une colère extraterrestre en étant électrocuté et en perdant par conséquent votre précieux cerveau / ADN pour les Furons!

Malheureusement, cette version remasterisée de Détruire tous les humains apporte avec lui quelques problèmes que l'on retrouve également dans le jeu original. L'effet "wow" que l'on retrouve au premier coup d'œil avec le jeu, découvrir progressivement la mécanique, ça reste définitivement charmant et amusant. Cependant, une fois les missions commencées, le joueur peut se retrouver dans le (désagréable) sensation d'être victime d'une constante Déjà vu: laissez-moi vous expliquer mieux, l'impression que vous obtenez est que dans les niveaux, les mêmes actions de jeu sont constamment répétées dans des contextes légèrement différents avec la "circonstance aggravante" d'avoir un niveau de défi également assez bas. Pour les joueurs nous disons plus "compétitifs", si vous voulez platine le jeu à 100%, cependant, il existe des sous-missions qui peuvent légèrement relever le défi pour débloquer même les précieux trophées.

Ce qui m'a apporté une certaine amertume en testant le jeu, c'est qu'après un an, le titre n'a pratiquement pas montré beaucoup de changement à la fois en termes de graphisme et de mécanique par rapport à la version examinée l'année dernière à Gamescom de Cologneen effet, les défauts techniques (heureusement pas trop évidents) semblent être restés inchangés par rapport à la version beta testée. Cependant, il est fort probable que tous les bogues seront corrigés avec un correctif le premier jour. D'autre part, il y a une mission inédite.

L'une des techniques les plus utiles de Crypto: la télékinésie!

Destroy All Humans est définitivement un titre que les amateurs de science-fiction et d'humour noir apprécieront, à la fois pour les décors particuliers et, surtout, pour l'extrême et implacable sympathie du protagoniste: Crypto. J'ai eu la chance de pouvoir jouer le titre original sur PS2 à l'époque et je dois dire que, pad en main, avec la version PS4 j'avais des sentiments positifs significatifs, comme s'il s'agissait d'un saut soudain dans le passé, même si l'enthousiasme est été partiellement amorti par les changements qui semblent pratiquement inexistants dans cette édition. Les gars de Black Forest Games et THQ Nordic ont quand même fait un excellent travail et les nouveaux joueurs peuvent s'amuser à exterminer les humains. Je vous rappelle que Destroy All Humans sera disponible sur PC (Steam), Xbox One et PlayStation 4 au prix de 39.99 € sur console et 29.99 € sur PC.