C'était en juin 2020 lorsque, de nulle part, des dizaines d'accusations et de témoignages de certaines victimes d'abus sexuels ou physiques au sein Ubisoft. Au fil du temps, la liste s'est progressivement élargie sans aucune réponse de la société française. Et des mois après l'événement, proche du dernier Ubisoft Forward, le PDG Yves Guillemot a commenté l'incident avec une sortie vidéo.

Outre le thème des "abus internes", avec des excuses ultérieures aux victimes par Guillemot, le PDG d'Ubisoft a ensuite évoqué les récentes controverses concernant L'équipe d'élite de Tom Clancy et le symbole du poing fermé, en apportant un soutien total aux mouvements pour l'égalité tels que Black Lives Matter, affirmant avoir fait un don à Fonds de défense juridique et d'éducation de la NAACP.

Enfin, pour favoriser un environnement de travail plus «ouvert et inclusif», Guillemot a alloué XNUMX million de dollars supplémentaires pour améliorer le programme de recrutement interne d'Ubisoft.