Les employés de Blizzard Versailles ils ne sont pas là et après l'annonce de la fermeture de leurs bureaux par Activision Blizzard ils se sont organisés en un grand grève de masse avec trois syndicats ouvriers français.

Selon ce document émis par CGT, SPECIS-UNSA e CFE-CGC, Activision a déjà tenté de supprimer plus de 130 sièges ces dernières années, opération interrompue à deux reprises par le tribunal français, et qui a par la suite décidé de aggraver les conditions de travail de ses salariés, mettant la vie des travailleurs en danger.

De plus, les trois syndicats pensent renvoyer chez eux Employés 285 pendant une période historique comme celle-ci, il n'est pas seul absurde, mais aussi un prétexte pour contourner les impôts européens va ensuite ouvrir un nouveau studio un Londresau Royaume-Uni.