CD Projekt Red et Cyberpunk 2077 continuent d'être la cible de controverses. Après excuses publiques du développeur pour des performances décevantes sur PS4 et Xbox One, les gros plans de la société ajoutent à la dose de mea culpa dans un récent conférence téléphonique fuite au cours des dernières heures.

Cyberpunk 2077 CD Projekt RED Night City WireLa réunion d'urgence (rapportée plus tard dans version transcrite) a vu les investisseurs, préoccupés par la baisse en bourse de la société, discutez avec le PDG non seulement des problèmes récents qui ont pesé sur le lancement du jeu et les jours suivants, mais aussi sur le difficultés rencontrées lors du développement et du test des versions incriminées.

En substance, CD Projekt a admis qu'il considérait principalement la version PC du titre, en se concentrant peu sur les versions de console de l'ancienne génération. Pour cette raison, l'optimisation de ces plateformes s'est poursuivie jusqu'au jour de la sortie du jeu, c'est pourquoi le testé n'ont pas reçu d'exemplaires de prévisualisation pour ces versions. En outre, Microsoft e Sony ils auraient quand même permis la sortie du jeu, faisant confiance à la capacité de l'équipe à résoudre les problèmes le plus rapidement possible.

Quant aux tests, c'est la faute de la situation COVID ces derniers mois, CD Projekt n'a pas fait appel à des tiers experts du secteur, s'appuyant sur le personnel interne et limitant l'efficacité des opérations de correction de bogues.

Et maintenant? L'équipe travaille actuellement sur le patch promis ces derniers jours, prévue pour les mois de janvier et mars et qui - espérons-le - devrait corriger la situation.