Hier 8 février CD Projekt a été victime d'une attaque de hacker perpétré par des étrangers. L'étendue des dégâts causés par l'attaque a été expliquée dans un rapport diffusé sur les réseaux sociaux de l'entreprise.

Selon CD Projekt, Au cours de l'attaque, de nombreuses données ont été volées à la fois au niveau de l'entreprise et au niveau du code source des jeux. De plus, les serveurs hébergeant la partie numérique de l'entreprise ont été cryptés, un inconvénient qui a cependant été contourné par la sauvegarde.

Les pirates ont également laissé une note, dont la société a immédiatement divulgué le contenu. Dans un court fichier texte les voleurs ont exigé une rançon pour les informations volées, menaçant de les vendre ou de les faire divulguer à la presse.

La note laissée par les hackers

CD Projekt a cependant annoncé ne pas avoir l'intention de négocier, bien que selon les pirates, cela cela ruinera encore plus l'image de l'entreprise en raison des fuites qui en découleront.

La société de logiciels polonaise a déjà lancé une enquête pour découvrir l'identité des responsables de l'attaque, et a garanti que les données du joueur sont sûres et intactes.