Après SNK,Arabie Saoudite et son prince Mohammed bin Salman continuer à magasiner dans l'industrie du jeu en achetant, pour la modique somme de bien 3.3 milliards de dollars, une part des actions de Arts électroniques, Activision Blizzard e Take-Two Interactive.

La nouvelle est venue du diffuseur Al-Jazira et fait partie du programme Saudi Vision 2030, le plan d'investissement mis en œuvre par le prince pour attirer l'intérêt des touristes et des investisseurs dans le pays, en le proposant comme un pays progressiste plutôt que culturellement fermé. Un investissement de «propagande» qui, ces dernières années, a vu l'Arabie saoudite s'ouvrir au sport, à l'exportation et à la lutte.

Evidemment, cette opération ne pouvait manquer de susciter la polémique, surtout au vu des précédents scandales qui voyait le prince comme le protagoniste, accusé dans le passé du meurtre du journaliste du Washington post Jamal Khashoggi en 2018 e du meurtre de 37 militants des droits de l'homme en 2019.