Un nouveau rapport publié par Le joueur enquête sur Techland, la société de logiciels polonaise à l'origine du développement de Lumière mourante 2, l'horreur de survie à venir sur PC, PlayStation et Xbox dans le courant de 2021. Ce qu'ils ont découvert après avoir interviewé 10 employés - qui préféraient rester anonymes - peint le studio sous un mauvais jour, les répondants définissant l'environnement de travail comme "Un régime autocratique, toxique et mal organisé".

Selon le rapport, les principales plaintes des personnes interrogées tournent autour de la figure du PDG de Techland Pawel Marchewka et de certains différences créatives qui a vu le PDG imposer des règles très strictes sur la conception du jeu, l'accusant de étouffer le processus créatif:

«Puisque tout ce qui est proposé pour Dying Light 2 est finalement modifié par les réalisateurs, chaque idée soumise doit être accompagnée de diverses références. Si vous apportez des références à des jeux que Marchewka ne connaît peut-être pas, vous n'avez pratiquement rien et tout ce qui est légèrement innovant ou coûteux est immédiatement rejeté. En raison de cette culture au sein de l'entreprise, les gens commencent rapidement à stagner et à abandonner. L'environnement est stressant parce que c'est comme si vous deviez combattre tout le monde pour tout au lieu de coopérer sur un projet. Tout est remis en question et même lorsque quelque chose est approuvé, il pourrait être jeté deux semaines plus tard par quelqu'un, puis repêché des mois plus tard. Le cycle se répète et les gens prennent véritablement position. "

À l'appui de ces allégations, nous trouvons le cas de Marc Albinet, l'ex-Ubisoft a rejoint le projet précisément pour aider l'équipe dans le développement et Pawel Zawodny, le directeur artistique et scénariste de Dying Light 2 qui a quitté le projet en janvier dernier, sans parler des 20 employés qui ont quitté Techland au cours de la dernière année. En réponse, Marchewka a contacté le journaliste The Gamer par e-mail en déclarant que:

«Créer des jeux est difficile et il est normal qu'il soit parfois nécessaire de changer d'emploi et de rechercher de nouveaux défis. Je suis désolé que certains de nos employés nous aient quittés pour trouver leur chemin en dehors des installations de Techland, mais je leur souhaite le meilleur. "

Une situation assez difficile à gérer et qui devient de plus en plus lourde au fur et à mesure de la lecture du rapport, ce qui remet en question non seulement sa compétences en communication, mais aussi managérial, entre commentaires homophobes et sexistes et ayant assigné le rôle RH à la femme Aleksandra Marchewka, sans que ce dernier ait une quelconque expérience dans le département.

Comment l'histoire se terminera-t-elle? Dying Light 2 pourra prendre une forme plus concrète ou il deviendra encore un autre jeu vidéo tourmenté par une gestion chaotique et mal raisonnée?