Après les déclarations de Phil Spencer de Xbox et Jim Ryan de PlayStation, également Nintendo, par l'intermédiaire du président de Nintendo d'Amérique Doug BowserCommentaires l'histoire liée aux abus et au harcèlement au sein d'Activision Blizzard.

Les actionnaires eux-mêmes demandent la démission du PDG Bobby Kotick, désormais soudé à son fauteuil, et le personnel organise plusieurs grèves. Comme signalé Fanoctet, Doug Bowser a envoyé un e-mail à tous les employés de Nintendo of America la semaine dernière pour commenter la situation :

Avec vous tous, j'ai suivi les derniers développements avec Activision Blizzard et les rapports continus de harcèlement sexuel et de toxicité dans l'entreprise. Je trouve ces relations pénibles et dérangeantes, elles sont en contradiction avec mes valeurs, ainsi qu'avec les croyances, les valeurs et les politiques de Nintendo.

L'e-mail poursuit en disant que le personnel de Nintendo a été "en contact avec Activision" et "a pris des mesures et réfléchit à ce qu'il faut faire", sans mentionner spécifiquement les actions envisagées.

L'histoire n'est certainement pas destinée à se terminer de sitôt.